HOP BD

Critiques de Bandes Dessinées depuis 2006


Bruno Heitz : Chambre froide

Publié par BDblog sur 23 Août 2006, 22:36pm

Catégories : #bdblog



Hubert n’est pas un personnage de BD ordinaire. Antihéros parfait, Hubert est un bonhomme d’une cinquantaine d’années, qui vivait avec son ronchon de frère avant d’hériter d’un logement et d’une épicerie tenue par une vieille femme autoritaire et acariâtre. Chaque jeudi Hubert parcourt, avec sa camionnette, les routes départementales avec pour mission de ravitailler la population environnante. Au-delà de ce travail passionnant, notre homme joue au détective privé et tente de venir à bout les petites tracasseries que peuvent embarrassent ses concitoyens du village de Morneville.

Une fois de plus, et après 8 autres récits des aventures de "Hubert un privé à la cambrousse", Bruno Heitz fait mouche avec une BD qui parvient, une fois encore, à séduire par bien des aspects. Tout d’abord par son humour (parfois décalé et à froid) omniprésent : On songe pêle-mêle à Tati, aux Deschiens ou à Tardi. Ensuite par l’aspect descriptif des comportements en milieu rural et d’un certain esprit pecnot que Bruno Heitz prend un malin plaisir à dépeindre à travers ses planches. Comme en témoigne le premier chapitre de Chambre froide dans lequel l’auteur nous parle du rapport à l’argent et au bien qu’entretiennent les gens de la campagne. Criant de vérité, très drôle et instructif.
Au-delà du trait simple et faussement enfantin de Bruno Heitz, on découvre à chaque tome de cette série un véritable univers, presque hors du temps, où les personnages deviennent petit à petit très familiers et très attachants, malgré leurs très gros défauts. Un série et un auteur à découvrir très vite. 


Le seuil - 116p, 10€ - 2004





Nous sommes sociaux !