HOP BD

Critiques de Bandes Dessinées depuis 2006


Harvey Pekar & Dean Haspiel - The Quitter (le dégonflé)

Publié par benoit sur 14 Juin 2007, 14:36pm

Catégories : #bdblog




Attention événement ! Harvey Pekar l’auteur de comic américain dont le magnifique film "American Splendor" rendait un vibrant hommage en 2003 est désormais traduit en France chez Panini comics  avec "The Quitter" (le dégonflé), un récit autobiographique dans lequel Harvey Pekar retrace la première partie de sa vie.
Le dégonflé (puisque c’est le titre inutile donné à la version française) raconte l'enfance et l'adolescence de Harvey Pekar, un jeune juif et fils d’immigrés polonais vivant avec ses parents à Cleveland.
Garçon instable, dur à cuire, Pekar se décourage vite et passe souvent son temps à se battre, une manière pour lui de se valoriser aux yeux des autres. Une attitude et un manque de confiance en lui qui lui vaudra une enfance difficile et des relations souvent tendues avec les autres, notamment son père.
En grandissant le garçon parvient pas à s’assagir et multiplie les petits boulots jusqu’à ce qu’il trouve une place dans l’administration américaine. Un emploi qu’il gardera jusqu’à sa retraite.
Passionné de jazz à l’adolescence, il commence à rédiger des articles pour des revues spécialisées ; et c’est d’ailleurs grâce au jazz qu’il va faire une des rencontres les plus importantes de sa vie celle avec le dessinateur Robert Crumb.
On retrouve bien dans "The Quitter" tout ce qu’on avait aimé dans American Splendor et totu ce qui fait le charme du personnage, avec ici en plus le dessin en noir et blanc de Dean Haspiel, qui, à défaut d’être exceptionnel, se révèle malgré tout très agréable et finit par coller parfaitement avec le récit de Pekar.
Espérons que la nouvelle collection Vertigo de chez Panini nous offre à l’avenir d’aussi belles surprises que celle-ci, avec pourquoi pas une intégrale d’ American Splendor traduite en français.
On notera également le soin apporté à l’ouvrage avec une reliure rigide de belle qualité ainsi qu’un port-folio à la fin du livre qui en un objet déjà totalement indispensable.

Panini comics/coll. vertigo - 108p, 14€ - mai 2007



Nous sommes sociaux !